Arreté Municipal Permanent

De la prévention aux abords de l’école Louise-Michel

Malgré des communiqués, des avertissements, le stationnement sauvage reste un réel problème aux abords de l’école Louise-Michel. L’occupation par les parents de la place de stationnement prévue pour le bus, de l’aire dédiée aux poubelles et même de la voie de circulation pose la question de la visibilité des enfants à pieds qui empruntent les passages piétons ou à vélo qui traversent les voies de circulation pour se rendre à l’école.

Ce problème étant récurrent dans plusieurs communes, il est difficile pour la gendarmerie de se positionner à toutes les sorties d’école à Albon.

Ce lundi 8 mars, le maire, Philippe Bécheras, et des élus municipaux, inquiets du manque de civisme de certains parents, étaient présents pour les inviter à utiliser les parkings de la salle des fêtes et du gymnase (plus de plus de cent places sont libres d’accès à moins de 50 mètres de l’établissement scolaire).

Et Philippe Bécheras de rappeler que « le maire a un pouvoir de police sur les voies publiques et sur les voies privées ouvertes au public La loi impose au maire d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique dans sa commune et notamment de veiller à la commodité du passage dans les rues, quais, places et voies publiques.

Il dispose, pour cela, d’un pouvoir de police général, mais aussi en tant qu’officier de police judiciaire, il peut (ou l’un de ses adjoints) disposer d’un carnet à souches d’amendes forfaitaires afin de verbaliser lui-même les contraventions susceptibles d’être sanctionnées ».

>>>>Arrêté Municipal Permanent.


 


Publié le